Déontologie

Le shiatsu ne remplace pas le médecin. Le praticien doit se garder d’interrompre ou de modifier un traitement médical.
En 1955, le ministère japonais de la Santé a reconnu officiellement le shiatsu comme médecine à part entière. En mai 1997, l’Union Européenne le mentionnait comme l’une des huit méthodes de médecine complémentaire reconnues dans ses quinze états membres…

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion